jeudi 13 décembre 2012

Ils ne pensent qu'à ça ...

.
.
...Ils en sont même obnubilés

.
Tous les élus, ayant réussi à prendre place sur les sièges des conseils communaux bruxellois ( majorités comme oppositions), n'ont qu'une idée en tête: figurer sur la liste de leur parti aux régionales de 2014..

Et pas que les élus. Même les candidats ayant obtenu un bon score, sans parvenir à siéger, estiment leurs chances, tout à fait "raisonnables" pour occuper une position sur la liste de leur formation.

Il y a ceux,  ils sont peu nombreux, qui sont unis par des liens solides avec les décideurs chefs blancs des partis

Ceux là n'éprouvent aucune inquiétude quant à leur présence au parlement régional: Ce sont les éternels suppléants, placés à où ils sont sûrs de leur élection. 

Coté PS, il s'agit de la fille du Mollah de Molenbeek, de Chahid, l'envoûteur de Moureaux ainsi que d'Anne Sylvie Mouzon, et du radius d'Onkelinkx, voire d'autres familiers ou porteurs de valise de Picqué, Onkelinkx ou Vervoort.

Coté Cdh, il s'agit des "amis" de Milquet, devant l'éternel. 

Comme Hama Fassi Fihri, Bertin Mapaka, Véronique Lefrancq ou Pierre Mighicha.

Encore que, compter cette fois sur Milquet, c'est bâtir des châteaux en Ibérie. 

La brave dame est plus que probablement désespérée depuis sa dernière déconvenue à Bruxelles Ville et pense sérieusement, partir pour Strasbourg.

Au cdH, j'ai dénombré au bas mot, coté allochtone, près de 60 prétendants à vouloir se battre pour figurer sur la liste régionale, 
Liste qui ne peut accueillir que 89 candidats par parti.

Au PS  Schaerbeekois,  ce sont les candidats et autres élus turcs qui ont cartonné, qui sont les plus déterminés à obtenir d'Onkelinkx,  une réponse ferme, dans les meilleurs délais, c'est à dire au début de l'année 2013, quant à leur présence sur la liste "socialiste" bruxelloise.

Ils n'en dorment pas d'attendre et d'espérer.

Tous les élus aux dernières communales n'ont qu'une idée en tête: Siéger au parlement régional en 2014.

L'échevin ten noodois Jabour, qui a bénéficié du départ de Kir du secrétariat régional aux ordures, siège désormais à la Chambre et tentera de tout faire pour figurer cette fois sur la liste des régionales de son parti.

Même Medhoune qui n'a pas tenu rigueur à Kir de l'avoir débarqué du collège ten noodois pour pouvoir faire de la place à ses "Turcs", espère faire partie des candidats PS aux régionales de 2014.

Au PS, le nombre de candidats allochtones à la candidature risque de dépasser les 200 prétendants. 

La liste, elle, qui n'est pas élastique à souhait, risque de dégueuler.

Et cette fois, cela va faire désordre au moment de la désignation des candidats. 

Tout simplement parce que le grand Mollah de Molenbeek, Moureaux sera loin de tout cela.

D'autre part, ne demandez pas aux échevins et autres conseillers communaux, issus du scrutin du 14 octobre dernier, de produire quoi que se soit au sein des collèges et des assemblées municipales. 

Ils n'ont qu'un souci en tête durant la période d'un an et quelques mois qui nous séparent du scrutin: Comment parvenir à décrocher une place sur la liste et comment organiser leur réseau d'"agents" électoraux sur l'étendue des dix neuf communes.

L'ascenseur social ne fonctionnant qu'en partie pour les laissés pour compte et certains fainéants, c'est la "réussite politique" qui le remplace, pour beaucoup de candidats malade de la gagne à moindre frais, 

Des candidats ayant les dents longs et désireux de décrocher le gros lot ( 5500 €  par mois, pour un siège à la Région).  
    

A moins d'un accident de parcours, d'ici là, la liste Islam est partie pour créer la surprise. 

Il n'est pas exclu que des candidats à la candidature, déboutés par leur parti, demandent à Islam de les accepter sur sa liste

.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire