vendredi 8 février 2013

Coucou...je reviens

.
.



Hassan Rahali,

l’élu exploite la misère humaine

La Dernière heure

À la tête des immeubles 95 et 97 du Léopold II, Hassan Rahali, un élu SP.A indélicat.


MOLENBEEK 

Un ascenseur qu’on eût dit massacré à la bombe atomique (des plaques clouées à même la charpente préviennent une chute fatale) amorce le décor, aussi peu reluisant que suspect, du 95 boulevard Léopold II.

Au sommet de la cage d’escalier, Nikola, un Bulgare sans papiers. 

“En Belgique depuis deux ans”, ânonnait-il avant-hier. Devant les Velux aux châssis crevassés ou la salle de bain d’une fraîcheur aux relents de Mathusalem, l’homme de 43 ans balbutiera son envie de déloger sa petite famille de ce grenier (“On est à 4”), de fuir ces 510 € + 70 de charges. 

 “Où trouver ?”

La lecture du bail laisserait accroître que le bien (si pas la maison, de quatre étages, érigée à vingt mètres de la maison de l’emploi), “répond aux normes de sécurité”. Tout observateur en resterait circonspect.

Un étage plus bas, un Arménien semble à peine plus droit dans ses bottes. 

Quant à Vasil Nikolov, un Bulgare allant d’intérim en intérim, il supporte ses mini-pièces du deuxième. 

“Cinq ans ici. Avant, quatre ans dans le grenier”, s’explique-t-il en concédant un loyer de 558 € et de charges mensuelles à hauteur de 120/130 €. 

Roi de la débrouille, il sourit mollement en montrant sa pièce d’eau, à l’hygiène très aléatoire. “À changer. Discuter avec le propriétaire…”

Alors que des hauts le cœur perturbent le visiteur, Vasil ne tourne pas autour du pot : l’insalubrité de la simili douche remonte à… toujours.

Au bas de ces contrats de bail foireux, un intitulé s’incruste : celui d’Hassan Rahali et ses frères. 

Ex-journaliste de TV Brussel, aujourd’hui indépendant, Hassan Rahali se pavane en récent conseiller communal SP.A - grâce à 558 voix de préférence.

De la traite d’êtres humains ! Selon la loi, l’exploitation de la misère intègre ce pesant vocable.

Sans doute ceci ne s’applique-t-il pas au 95 du Léopold II, siège, au rez, d’Averroës, un “espace culturel” où l’élu tient des “permanences sociales” avec le député jettois Fouad Ahidar. 

Au 97 qui s’offre un accès via la rue Mexico, par contre… 


Jeudi matin, une perquisition police/Hygiène/Urbanisme/Lois spéciales y a pris acte, en un grenier cloisonné, de toits exigus, de la présence de matelas, de hublots de 30 cm sur 20, de lumière insuffisante ou d’absence de chauffage (si ce n’est des bonbonnes de gaz mal raccordées).



Guy Bernard 


Commentaire de Bruxellois, surement 


Mea Culpa: Je reconnais m'être trompé sur Hassan Rahali

Le 10 octobre 2014, j'avais encensé un marchand de sommeil sans scrupules
 

mercredi 10 octobre 2012


Speedy Hassan....Un gars qui ignore que la journée compte 24 heures chrono

.
.
Hassan Rahali: Un candidat atypique



                            A droite, en compagnie de Mokhtar Abdelkader du Cosmos Laeken, Hassan Rahali, présent à Rabat, en mars 2012, pour couvrir le tournoi de futsal féminin du printemps


Hassan Rahali est arrivé en Belgique à l'âge de 8 ans. Il en a aujourd'hui quarante cinq.

Mais qu'a t il fait dans l'intervalle ? Il faudrait vraiment un ouvrage gros comme ça, pour stocker les épisodes de la vie très mouvementée du gamin du village flamand de Sint Kiklaas. .

Dans le récit que Hassan nous a tracé de son parcours, deux personnages reviennent sans arrêt: Fouad Ahidar et Bert Anciaux.

Hassan avoue que sans leur soutien, leur aide et surtout leur amitié, les très nombreux projets, que ce jeune polyglotte de l'institut bruxellois Corremans a réalisés en faveur des jeunes bruxellois défavorisés,  n'auraient sans doute jamais pu voir le jour.

Difficile de suivre la chronologie des réalisations que Hassan a réussi, parce que, dit il, il croit que les drari des quartiers bruxellois, valent la peine que l'on se décarcasse pour eux. 

Et surtout avec eux. 

Ils ont follement besoin qu'on leur tende la main, qu'on leur sourit et surtout qu'on les écoute. Et qu'à ce prix là, dit Hassan, tout peut leur être demandé

A 22 ans, aidé de ses frères, Hassan, encore aux études,  ouvre au boulevard Léopold II, à Molem, le fameux fast Food Volubilis. 

L'établissement prendra plus tard le nom d'Averoes. 

Le salon de thé L'Averos ( Ibn Rochd ) est en même temps, un lieu de création et un atelier d'apprentissage  culturel pour les jeunes de ....ans à 77 ans.

Hassan entreprend en 1994, d'ouvroir le premier cyber de Bruxelles. 

A son initiative, plusieurs autres suivront à Anvers. L'annexe de l'Averoes est aménagé par Hassan et Fouad Ahidar,  pour accueillir le club d'athlétisme, OSCK ( Olympic Sporting Club ) dont l'objectif et de donner aux jeunes des quartiers populaires, la chance de pouvoir disputer des tournois et des rencontres dans les diverses disciplines athlétiques.

A ce sujet et plaidant, plutôt pour la formation des jeunes maroxellois à l'athlétisme, qu'à l'importation d'athlètes de l'étranger, il déclarera à un quotidien flamand  : Je veux voir plus d'un Mourhit en Belgique


A défaut de piste ad hoc, il squatte pour ses entraînements athlétiques, les grands espaces du Parc koekelbergeois de la Basillique ( quartier Simonis ).

Son magasin de sport affecte une bonne partie de ses bénéfices au financement de ces activités athlétiques.

Son job en tant que cadre au sein d'un grand groupe financier le pousse à promouvoir la formation de dizaines de jeunes diplômés es Finances.

Plus tard, plus touche à tout que jamais, Hassan se met en tête de s'intéresser aux médias. Il apprend sur le tas le maniement des principaux supports de la production de l'image et de la caméra en particulier.

L'autodidacte Hassan, toujours proche de son ami éternel Fouad Ahidar, et aidé par Bert Anciaux,  lance en 2006, l'émission Arabesk sur Tvbrussel. 

C'est à cette période que Hassan et Fouad modifient le caractère sportif de leur club ( 95, bd Léopold II ) pour lui donner une vocation de centre culturel

Parallèlement à la réalisation Arabesk, ayant pour objectifs la promotion de l'interculturel et du Vivre ensemble, Hassan invite les jeunes Molenbeekois à se familiariser avec l'art de la production médiatique.

Les réalisations documentaires et fictions se suivent sans discontinuer .

Ainsi, tout en s'occupant de son activité de promoteur immobilier, Hassan "tourne" caméra sur l'épaule: A ce jour, le nombre de ses réalisations est important.

épinglons quelques titres dans le domaine de la fiction: Authomn leaves ( le départ de l'automne), Coupe Khoroto ( traitant des ravages de la drogue parmi les jeunes ), Astaghfirou (relatant la guerre en Irak), Broeders ( avec voix en Off de Hassan )....etc

Dans le rayon documentaire, de retour de Ghazza, Hassan a réalisé le très émouvant ( Pour ne pas oublier Ghazza )


En compagnie de Fouad Ahidar, Hassan Rahali a couvert les dramatiques bombardements israeliens de la bande de Ghazza.

Les réalisations de Hassan Rahali sont visibles sur Dailymotion ( taper Arabesk), Youtube ( taper Hassan Rahali ) ou Viméo.

En décidant de se présenter aux élections communales du 14 octobre 2012, sur la liste du PS à Molenbeek, Hassan Rahali croit que sa présence, là où les décisions importantes se prennent, peut apporter davantage de reconnaissance et, pourquoi pas, de moyens à son action de terrain. 

Espérons vivement qu'il ne sera pas déçu 

  .
Nouveau commentaire

 HASSAN RAHALI, FOUAD AHIDSAR, VOUS AVEZ  TOUT FAUX
 .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire