lundi 25 février 2013

Tijjini a trouvé son bonheur


.
Nous le savions....

Nous savions que beaucoup d'excités végétant dans les eaux troubles de l'ancien Makhzen ne pensent qu'à une chose: avoir la reconnaissance des milieux archaïques et des reliquats Basristes. Tijjini est de ceux là. Comme le sont les Saret, Ait Baala, et autres Chelbat.

candidat PS

Leur agitation au sein de la communauté marocaine n'est destinée qu'à lancer des clins d'oeil aux milieux les plus rétrogrades de l'appareil de l'état marocain.


 Quand Erroukho devient Tijjini et candidat MR

Ils ne font plus illusion lorsqu'ils prétendent agir pour l"'intérêt" de la communauté marocaine de Belgique.
 
Tijjini qui a commencé par arnaquer Paul Dahan, il y a de cela plus de dix ans, lors de la fameuse exposition de l'art judéo marocain, n'a pas arrêté de tourner tel une girouette, tentant par tous les moyens, licites ou ceux qui le sont à peine, de s'attirer les bonnes grâces de tous ceux décident en Belgique et au Maroc.



En Belgique d'abord: il crée citoyenneté Plus, qui avait, zaama pour vocation de favoriser l'implication des citoyens marocains issus de l'immigration, dans les rouages de fonctionnement de la société belge.   

Quelques temps plus tard il se découvre des penchants religieux et se présente aux élections pour la constituante islamique, espérant obtenir une fonction au sein de l'Exécutif des Musulmans de Belgique.

Il se plante car il ignorait que pour se faire élire à ce niveau il faut faire partie d'une organisation islamiste téléguidée par l'étranger.




Quelques temps plus tard, l'on retrouve Tijjini comme conseiller du président MR Didier Reynders, pour les affaires indigènes ( favoriser l'intégration des immigrés musulmans ). 

Par ce grand écart, Tijjini passe de l'islam au libéralisme affairiste en espérant figurer sur la liste du MR lors des régionales de 2009.

Là aussi il se plante.

Il tourne en rond et décide de virer sa cuti vers les officiels marocains qu'il accueille et caresse dans le sens du poil lors de chacune de leurs visites en Belgique.

Pour cela, il crée une nullité médiatique, MTV, où il entreprend une quête incessante de lècheculogie à l'attention de tout ce qui bouge au niveau des "responsables" marocains, descendant sur le plat pays.



Dernière en date: Tijjini, prenant le contrepied des médias belges ( les vrais ), décide de remettre en selle un Conseil européen des oulamas marocain, discrédité et moribond. 

Faisant semblant d'ignorer que 5 employés de ce conseil ont été abusivement licenciés par cet organisme et que qu'une gabegie sans nom, y règne.

Mais Tijjini sait ce qu'il fait: Le voilà aujourd'hui promu "journaliste" dominical de la première chaîne marocaine.

Celle de Monsieur Mustapha Alaoui et de Fayçal Laraïchi.Les gens d'ici n'ont pas oublié les sales mots et autres expressions débitées il y a quelques mois, par Tijjini sur sa MTV sur fond noir, à l'encontre de la direction de cette chaîne, coupable selon lui, d'avoir licencié abusivement une journaliste.

Une seule chose comptait pour Tijjini depuis qu'il a commencé à s'agiter après l'abandon de ses études: trouver un point de chute pour se caser et cela quels  qu'en soient le prix et les méthodes.

BON DEBARRAS ET AU SUIVANT.

Les photos: Suffrage universel, tractothèque

1 commentaire:

  1. Erroukho alias Tejjini n'est qu'un minable paltoquet mangeant à tous les rateliers. Quand des responsables marocains d'un secteur stratégique qui relève de la communication et de la diffusion le promeut aujourd'hui comme"journaliste" dominical de la première chaîne marocaine, alors il faudra attendre l'heure fatale de la fin du Makhzen. Car en agissant ainsi, et connaissant les activités de Erroukho autrement appelé Tejjini et ses contacts avec certains milieux à Bruxelles, M.M Mustapha Alaoui et Fayçal Laraïchi agissent dans le but de faire tomber l'Etat du Makhzen de l'intérieur.
    Votre fidèle lecteur qui est aussi un patriote.

    RépondreSupprimer