samedi 10 janvier 2015

Son séjour au Maroc lui a évité une mort atroce

.
.




Née en 1982 , Zineb El Rhazoui est franco-marocaine. 

Elle a utilisé le pseudonyme de Zineb pour faire le scénario de "La vie de Mahomet" (dessins de Charb)

Elle a été journaliste au Maroc avant de l'être en France. Son expérience professionnelle a commencé avec la création en 1997 du journal "L’Hebdomadaire".

Elle a séjourné plusieurs mois vers 2010 en Slovénie en bénéficiant du programme ICORN (International Cities of Refuge Network).
Présentée de façon étonnante comme sociologue des religions par "Charlie Hebdo", elle collabore depuis plusieurs mois avec le journal satyrique en couvrant en particulier tout ce qui se passe au Maroc.

En 2012 elle donne une demi-douzaine d'articles pour Slate Afrique.
Zineb El Rhazoui dénonce la présence de Driss Yazami (conseiller du roi en matière des droits de l'homme) lors de la Plénière des Verts fin août 2011 où elle se déclare athée.

Elle a été désignée porte-parole officielle du mouvement "Ni putes ni soumises" fin septembre 2011.

Au Maroc son action au sein du "Le Mouvement Alternatif pour les Libertés Individuelles" (plus connu sous le nom Mali) lui avait valu des ennuis avec les autorités lorsqu'en 2009 et 2010 elle avait prôner la liberté de ne pas jeuner pendant le Ramadan.

La journaliste marocaine Zineb el-Rhazoui avait également participé à l’organisation des marches du 20 février et du 20 mars 2011 dans le royaume, pour réclamer des réformes politiques et sociales.

Elle contribue à l'ouvrage "Nouvelles du Maroc" et gagne en célébrité lors de la parution de l'ouvrage de BD (édité par la maison d'édition de "Charlie hebdo") racontant la vie de Mahomet




;

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire