jeudi 21 janvier 2016

Cher Ismail, la colère et la fuite en avent sont...

.
...très mauvaises conseillères

 

Crois le ou ne le crois pas: je ne me sens absolument pas touché par l'agressivité qui a caractérisé ton courrier d'hier.

Non seulement cela, mais je comprends que cela te soit dicté par la situation difficile que tu vis actuellement (La DH d'hier a titré: "Ismail Saidi dans la tourmente")

Je dépasse tout cela pour aller à l'essentiel

Je ne pense pas que tu sois un mauvais bougre qui "arnaque" ses partenaires, comme le disait hier une jeune artiste dans les pages de la DH.

Je suis même convaincu du contraire et pense sincèrement que tu es quelqu'un de foncièrement bon et humain.

Je ne te dis pas cela pour que tu renonces à déposer plainte contre moi pour diffamation, mais parce que je le pense sérieusement

Et du haut de mon "âge avancé", je me permets de te prodiguer quelques conseils:

Tout d'abord je pense que ton actuelle ligne de défense est très mauvaise et te perdra à coup sûr.

Je me permets de te conseiller de procéder très vite à l'extinction des plaintes et des poursuites judiciaires en cours en demandant à ton avocat de prendre sans attendre, contact avec les avocats des personnes qui t'ont cité en justice.

Je suis certain que ce qui s'est passé dans ces affaires relève de la négligence dont tu as fait preuve et point d'une volonté de nuire ou de léser qui ce soit.

Tu es un artiste et pas un gestionnaire administratif ou financier. 

Pour éviter ces erreurs il te fallait confier ces affaires à un commercial ou à un gestionnaire. Tu as voulu trop embrasser et tu as fini par étreindre. 

Beaucoup d'associatifs commettent ce genre d'erreurs.

Il te faut au plus vite, je pense, faire en sorte de mettre ces affaires judiciaires derrière toi en prenant le chemin de la conciliation et en réglant ses misérables et ridicules montants que te réclament tes détracteurs.

Crois le ou ne le crois pas, je serais le premier à mettre la main à ma poche, selon mes faibles moyens de pensionné Stibard, pour apporter ma contribution à l'effacement de ces dettes si tu décides d'enfin tourner cette page pour te consacrer à ce que tu sais faire de bien sur le plan culturel

Je suis convaincu que si tu ne passes pas par cette voie, ceux qui te poussent aujourd'hui à persister dans ton entêtement, se détourneront de toi demain dès lors que la situation deviendra  davantage complexe.

Cher Ismail, il faut faire vite et rompre avec ton orgueil mal placé et ta ligne de défense actuelle. Elle est tout simplement exécrable et suicidaire

Ceux des hommes politiques, médiatiques et autres éditeurs, et islamologues qui continuent de te soutenir aujourd'hui, ne sont pas tes amis. 

Très vite ils se détourneront de toi - crois en mon expérience en cette matière - et iront même jusqu'à te vouer aux gémonies.

Cher Ismail, tu n'es pas obligé de croire en la sincérité de mes conseils. En revanche, respire très fort et tente de prendre la mesure de la situation, sans trop écouter ceux qui ne seront plus là demain pour te soutenir et te conforter.

Je sais que cela te sera très difficile mais je suis certain que si tu prêtes un tant soit peu attention à ce que je te suggère, tu concluras par toi même, que c'est le chemin le plus sage qui t'aidera à prendre des raccourcis positifs et salutaires et à retrouver la paix intérieure qui semble te faire défaut aujourd'hui.

Je suis convaincu, et espère sincèrement ne pas me tromper, que tu disposes d'assez d'intelligence pour choisir la voie qui te semblera appropriée

Comme je suis convaincu que ceux de tes "amis" du moment te diront: fais gaffe à ce que te raconte le webmaster de ce blog.

A toi de décider et

Bonne continuation       

1 commentaire:

  1. Bravo pour cette réponse. Vous êtes un homme sage.

    RépondreSupprimer