lundi 16 mai 2016

Monsieur Hammouch, de la chaîne Al Mouwatin..

.
.
...vous devez plus que probablement avoir raison quant à la mort de Bouteflika



Jusqu'à ce jour, personne n'a encore revu Bouteflika, depuis son "retour" de Suisse où, selon l'agence des militaires APS, il " a " subis des "examens médicaux routiniers".

Avant son "départ", dans deux vidéos - une postée par Manuel Valls et l'autre par Ban Ki Moon"- on voit un homme totalement absent et instable dans ses mouvements. 

Un homme incapable d'ouvrir la bouche pour oser un mot...Un homme au regard hagard et aux mains tremblantes...

Puis, comme par miracle, après son "retour" de Suisse, la même agence de presse algérienne nous annonce deux discours fleuves du président : Et quand je dis fleuve, c'est vraiment Rhin, Volga et Bouregrag réunis...

Des discours, qui par leur longueurs et les termes et tournures choisis, ne sont pas à la portée du meilleur des révolutionnaires et que même un homme en plein possession de ses forces physiques et de ses aptitudes mentales n'est pas en mesure de prononcer

Le premier est adressé aux syndicats lors des festivités du premier mai et le second à la jeunesse lors d'un prix décerné à un sportif algérien de haut niveau

La chape de plomb est tombée sur l'état du président et les journalistes de l'intérieur, surtout les proches des militaires,  montrent dans leurs commentaires liés à cette situation, une certaine gêne, et même une gêne certaine à "oser" exprimer leur sentiment face à cette état qui ne trompe personne.
  
Les régimes dictatoriaux nous ont habitués à ce genre de simulacre et ont par le passé excellé dans le camouflage des vérités qui sautent aux yeux de ceux qui veulent un tant soit peu voir derrière le rideau: 

Bouteflika est plus que probalemnt mort ...Et moi, je suis Hammouchiste...

On le saura quand les militaires auront tranché entre les candidats à la succession de la momie 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire