jeudi 7 juillet 2016

Une furie agressive et à propos orduriers: Najat Saadoun me prend à partie ...

..

...Parce que j'ai dénoncé la faillite de Daarkom dont elle est l'une des fossoyeurs


.


Outre le fait qu'elle avait il y a deux ans organisé la venue de l'antisémite Dieudonné à Bruxelles, au moment où l'opinion publique était scandalisée par les exploits anti juifs de ce clown dangereux, Najat Saadoun a été l'une des chevilles ouvrières de l'envoi de jeunes Belgo marocains en Israel dans le cadre d'une foireuse mission de "dénonciation" de l'occupation  israelienne.

L'une des victimes de cette dangereuse manipulatrice ne fut autre que la fille du journaliste belgo marocain Hassan El Bouharrouti, très connu sur la place bruxelloise

Cette jeune mineure de 16 ans avait été endoctrinée par Najat Saadoune avant d'être envoyée à Tell Aviv où dès son arrivée au sein d'un groupe de jeunes belgo marocains, elle fut cueillie par la police israelienne et incarcérée pendant trois jours à la prison de Bersheva.

Il va de soit que Najat Saadoune, secondé par le fou furieux Nordin Saidi, dont le courage ne constitue pas la vertu première, ne fut pas du voyage se contentant d'envoyer au devant du danger, des jeunes dont de nombreux mineurs d'âge

N'était ce l'intervention in extrémis, du père de la jeune fille, averti après le départ de l'adolescente, celle ci aurait probablement connu de sérieux ennuis en Israel

Hassan El Bouharrouti avait remué ciel et terre et contacté nombre de ses amis en Belgique de même que l'ambassade d'Israel à Bruxelles, pour faire en sorte que la mineure puisse recouvrer sa liberté après avoir été interrogée et fichée comme une criminelle ...

Lorsqu'elle récupéra sa jeune fille, Monsieur El Bouharrouti retrouva une adolescente en larmes et traumatisée, car n'ayant jamais été au parfum de la "mission" vers laquelle la fossoyeuse de Daarkom et secrétaire parlementaire du vice président du parlement de la Région de Bruxelles Capitale Fouad Ahidar, l'avait envoyée

Cette opération criminelle fut réalisée en partie par des subsides provenant de la VGC (institution flamande liée à la Région de Bruxelles Capitale)

Lorsqu'on sait quel fut le sort de participants à d'autres missions du même genre (Marmara pour ne citer qu'elle), on ne peut que condamner avec la plus grande vigueur les menées suspectes et criminelles de Saadoune

Cet après midi, jour de l'Aid, j'ai décidé de faire un tour en ville avec Hassan El Bouharrouti et j'ai eu l'agréable surprise de rencontrer à la Place de la Monnaie, quelques amis dont le jeune Ridouane Bachiri, organisateur d'événements, Fouad Mejloufi, attaché social auprès du consulat général du Maroc à Bruxelles et Jadir Ben Allal ex permanent syndical à Bruxelles 

Installés sur un banc pour goûter aux rayons d'un soleil généreux, nous étions durant une bonne demie heure occupés à échanger sur divers sujets, lorsque surgissant de je ne sais où, la nevrosée Najat Saadoune me prit à partie, me reprochant surtout d'avoir dénoncé les responsables du désastre du centre Marocco flamand Daarkom, dont elle fait partie.

Je vous laisse visionner la vidéo reprise ci dessous pour apprécier les propos orduriers que cet énergumène me lança allant jusqu'à mêler par ses insultes, les personnes se trouvant avec moi.

Des menaces furent aussi proférées à mon encontre par cette pseudo responsable d'une ONG bidon dont les collectes servent surtout à garnir la besace ...

Bref, je pense pour ce qui me concerne, que le combat contre ce genre de pseudo associatifs mais authentiques voyous, vaut la peine d'être prolongée et accentué..  



  




1 commentaire: