lundi 22 janvier 2018

Octobre 2018

.

Eléctions communales 2018


Tous les lundis et jusqu'à la veille du scrutin des communales d'octobre 2018, Bruxellois, sûrement (B.S) s'efforcera d'apporter à ses lecteurs, éclairages, analyses et outils d'information, susceptibles de les intéresser à l'actualité liée à cet important événement

Dans un premier temps, et avant d'aborder les situations prévalant dans chacune des 19 communes bruxelloises, les enjeux locaux intéressant les électeurs de ces entités, ainsi que les rapports de forces existant sur le terrain de chacune d'entre elles, BS abordera l'état des lieux de chaque formation bruxelloise dans la perspective de ces élections 

Aujourd'hui, une brève présentation de
    
DéFI 
La dynastie Maingain 
--------------------------------
"un parti sans sections locales" 


A Bruxelles Ville où il n y a guère, le FDF, par le nombre de ses élus, s'imposait dans les majorités gérant la plus prestigieuse des communes du pays, le parti de Maingain, conduit désormais par son rejeton, est moribond, pour ne pas dire plus.

Le fils du patron n'a pas réussi le pari de faire décoller la section amarante bruxelloise.

C'est davantage en tant que personnalités régionales très populaires que Gosuin à Auderghem et Clerfayt à Schaerbeek ont réussi à positionner le parti amarante de manière utile sur l'échiquier régional bruxellois

Maingain, lui, après un passage calamiteux au conseil communal de Bruxelles Ville où il a totalement raté son coup et démotivé les militants bruxellois dont bon nombre  se sont retirés sur la pointe des pieds, laissant derrière eux une section exangue, s'est auto-parachuté à Woluwé Saint Lambert à la tête d'une section, jadis florissante, dirigée par feu Georges Désir.

hormis les trois communes citées ci dessus, les sections bruxelloises, sous le règne de Maingain se sont effacées progressivement du paysage de la capitale. 

A Uccle et à Etterbeek ou à Ixelles où le FDF jouissait d'une grande popularité, il connait un déclin irrémédiable.

Dans les communes populaires du Bruxelles historique ( Saint Gilles, Molenbeek, Forest, Etterbeek, Evere, Ixelles, Anderlecht, et Jette ou Saint Josse ), DéFI connaît un déclin certain.

A Anderlecht, le petit potentat local, sans charisme et sans relief, le sieur Kestemont, a "réussi" à saquer la section anderlechtoise du parti, jadis florissante en chassant les figures historiques de la carrure de J.J Boelpaepe ou de  Deprez 

Les sections DéFI de la plupart des  communes Bruxelloises ne se réunissent guère ou très peu. Sauf au moment de la confection des listes.

Après le départ de sa cheville ouvrière Renard et de son successeur Nagant, le FDF de Saint Josse a été totalement oublié par Maingain, soucieux de sa propre ascension et de celle de son rejeton.

Ce parti s'est tout simplement écrasé à la commune d'Emir Kir.

Comme il a perdu son implantation légendaire à Watermael Boitsfort, où la dynastie Payfa s'est fait virer par Ecolo.

Ce fut une folie de la part de Maingain de tenter une nouvelle fois une implantation en Wallonie, au moment où la plupart des sections bruxelloises de ce parti sombrent dans le déclin. 

Récemment, l'essentiel des troupes namuroises de DéFI ont quitté Maingain, outré par ses pratiques dictatoriales, pour rallier la nouvelle formation Oxygène

La démarche de Maingain de tenter cette implantation wallonne, est dictée par un souci de vengeance à l'encontre du MR.

Comme si la vengeance pouvait constituer un programme politique.

A Schaerbeek, Bernard Clerfayt, se fout, comme de l'an quarante des ukazes de Maingain et pense seulement à sa carrière et à la réussite de son projet schaerbeekois.

Sommé par Maingain, en 2012, lors de la campagne électorale de revenir sur sa décision d'intégrer sur sa liste, des transfuges MR, Clerfayt a totalement ignoré la menace de son président visant à l'exclure du FDF.

Les sections locales bruxelloises peu présentes auprès des électeurs se tasseront lors du scrutin d'octobre 2018.


https://bruxellois-surement.blogspot.be/2015/11/revenons-un-petit-instant-au.html

https://bruxellois-surement.blogspot.be/2015/11/le-fdf-est-depuis-pas-mal-de-temps-un.html



3 commentaires:

  1. Bonjour. Juste une petite correction au début de l'article: remplacer ..." il n y a guère" ...par ..."naguère"... Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  2. A propos de Défi Saint-Josse, ils ont organisé ce lundi une "rencontre citoyenne" qui a attiré peu de monde selon nos sources. On nous a également rapporté qu'ils n'ont pas parlé de Saint-Josse lors de cette rencontre qui s'apparentait à "un Gosuin show", une opération de communication en vue de préparer les prochaines Régionales certainement : http://1210sjtn.blogspot.be/2017/01/pas-de-liste-defi-saint-josse-en-2018.html

    RépondreSupprimer
  3. Ils font des transferts pour mettre toutes les chances de leur côté pour faire monter le rejeton du patron comme vous le souligniez. Ils ont pris les deux anciens ecolo de ville de Bruxelles et ils ont ramené une defi de Schaerbeek http://www.dhnet.be/actu/belgique/transfert-chez-defi-filiz-gules-quitte-la-ville-de-bernard-clerfayt-pour-celle-du-fils-maingain-5aaa9c3dcd702f0c1a546d53

    RépondreSupprimer