jeudi 18 juillet 2024

Sans les fautes graves et les erreurs d'Ahmed Laaouej...

 .

...Le PS bruxellois aurait remporté haut la main, les régionales du 9 juin 2024

 

Sauvé par les Iftars


Analyse


Sauf qu'Ahmed Laaouej, incapable de résister à son incompressible désir de vengeance, en a décidé autrement.

Cette vengeance au sujet de laquelle j'avais rédigé un dossier complet et fourni, fut la cause essentielle, parmi d'autres fautes commises par Laaouej, du recul sensible du PS lors du scrutin de juin 2024 et donnera lieu à de sérieux reculs au niveau des communes bruxelloises lors du scrutin du 13 octobre 2024.


https://bruxellois-surement.blogspot.com/2023/10/le-complot-contre-kir.html?m=1

 

la réaction du président de la Fédération bruxelloise du PS contre Kir qui fut irréfléchie, épidermique et violente fut fatale au parti socialiste pour ce qui concerne le recul électoral enregistré à Bruxelles

 

La mise à l'écart de Kir et ses retombées électorales 


Qu'on aime Kir ou qu'on l'exècre, force est d'admettre que l'actuel bourgmestre de la commune de Saint - Josse représentait et représente toujours au niveau des suffrages bruxellois, un grand réservoir dont Laaouej a choisi de priver le PS lors des derniers scrutins, tant régional que fédéral 

Par ce même choix, Laaouej privera sans doute le 13 octobre prochain un PS ten noodois moribond, d'une présence significative au conseil communal de la plus petite commune du pays. 

Conduite par celui qui a bien voulu être l'instrument docile de la vengeance d'Ahmed Laaouej, la section ten noodoise du PS vogue, ivre, tel un frêle esquif.

Et ce n'est pas le récent passage de Laaouej à Saint - Josse pour désigner Boikete comme tête de liste PS aux prochaines communales qui va changer quoi que ce soit quant aux résultats électoraux communaux de la section ten noodoise de ce parti.

Ce déplacement à la section de Saint - Josse uniquement pour "imposer" Philippe Boikete comme tête de liste sans même procéder au minimum à la désignation - comme c'est la tradition - par les membres de l'assemblée générale locale des 10 premiers candidats appelés à figurer sur cette liste, (Azzouzi Mohammed a snobé cette assemblée) constitue une humiliation pour ces membres présents lors de cette séance convoquée a l'initiative du président de la Fédération.

Un président qui a vite enterré la commission créee par ses soins pour soit disant recoller les morceaux éclatés de la Ligue ouvrière de Saint Josse


Pour rappel, en 2019, le député fédéral bourgmestre de Saint Josse rafla plus que le tiers des voix (35%) de la Liste du Bourgmestre à Saint Josse ( 3.324 voix sur les 9.358 obtenus par la Liste du Bourgmestre )

Quant au nombre de suffrages s'étant portés sur son nom aux fédérales de 2019, ils constituent avec les 18500 voix de préférence obtenues par le maïeur ten noodois, le quatrième score pour la circonscription de Bruxelles. 


Motifs de l'exclusion


En 2020 lors de l'exclusion d'Emir Kir du PS, beaucoup d'encre avait coulé pour expliquer les raisons de cette mise à l'écart sur laquelle il n'est plus nécessaire ici de revenir sauf pour dire qu'elle avait été motivée par la rencontre d'Emir Kir le 04 décembre 2019, d'une délégation des membres de la délégation de l'association des Villes et des Communes de Turquie, lors de la présence de cette délégation à Bruxelles du 2 au 5 décembre de la même année.

Deux des 6 maires composant cette délégation émargeaient à la formation MHP, parti généralement classé à l'extrême droite turque

Rappelons qu'Emir Kir avait par le passé et à plusieurs reprises rencontré des maires turcs émargeant a ce parti d'extrême droite turque (2015, 2016, 2017 et 2018) 

Il ne fut pas le seul en effet, puisque Bernard Clerfayt, bourgmestre de Schaerbeek, accompagné du conseiller communal turc Sadik Köksal avait en 2008 reçu dans sa commune des maires MHP 

Rappelons aussi l'absence d'Emir Kir en avril 2015 du parlement fédéral lors de la minute de silence pour le génocide arménien.

Tout cela sans que Moureaux, alors président de la Fédération bruxelloise du PS n'ait cru utile ou nécessaire de faire appel à Jerémie Tojerov ou un autre "simple militant" pour le pousser à déposer plainte auprès des instances du PS contre Émir Kir.

Moureaux et Picqué n'ont même pas pris des sanctions graduelles à l'encontre de Kir, (avertissement ou blâme) d'Ozkara, de Temiz ou de Koyuncu, tous alignés sur Ankara pour ce qui concerne le refus de condamner le génocide arménien de 1919

Résultat des courses: Le 9 juin 2024, le poids électoral de Kir a fait cruellement défaut au PS à Bruxelles.

D'autant que le maïeur ten noodois avait manœuvré, toujours pour "embêter" son ex parti et réussi à placer sur la liste du MR, en accord avec Georges Louis Bouchez, des candidats belgo - turcs qui lui sont fidèles.

Dans leur ensemble, les partis politiques belges ont jusqu'à présent, échoué dans leurs tentatives visant à arracher les cadres belgo - turcs de l'emprise qu'exerce la Turquie sur ces activistes politiques ou associatifs

 

Un coup à droite, un autre à gauche


Laaouej, qui à l'entame de son mandat de président de la Fédération s'était engagé avec solennité à organiser dans les meilleurs délais un congrès consacré à la laïcité, a failli à sa parole.

Nous sommes en 2024, c'est à dire cinq années après sa première élection à la tête de la Fédération bruxelloise du PS et c'est toujours Sœur Anne quant à cette promesse qui ressemble à celle d'un ivrogne.

L'engagement du PS d'inscrire la laïcité dans la constitution est depuis longtemps jeté dans les oubliettes pour les ténors de ce parti

Pire encore, après avoir exclu Kir des rangs du PS, Laaouej, toujours vengeur, poussa le laïc Rachid Madrane vers la sortie. 

Un Madrane dont les états de service et la formation universitaire dépassent de loin ceux d'Ahmed Laaouej himself.

Journaliste, secrétaire d'état, ministre, échevin, député fédéral, président du parlement bruxellois et depuis le 1er janvier 2023, président de la Conférence des Assemblées législatives des Régions d'Europe, le natif de Bruxelles Rachid Madrane fut malgré sa longue expérience, relégué par Ahmed Laaouej  à la sixième position de la liste régionale du PS.

 

Le Ramadan et la Palestine ont limité les dégâts électoraux du PS

 

Si les positions communautaristes - abattage rituel, examen du permis de conduire dans les langues étrangères...- mises en avant par le PS lors de la campagne électorale des dernières régionales, constituèrent les seules thématiques ayant mobilisé le ban et l'arrière ban des candidats du parti durant cette campagne, l'exploitation jusqu'à l'overdose du drame palestinien de même que la présence accrue des ténors du PS bruxellois aux soirées des Iftars ramadanesques, permirent à ce parti de limiter les dégâts au soir du 9 juin 2024

A noter que depuis le soir du 9 juin et jusqu'à ce jour, personne au PS bruxellois n'a montré un quelconque intérêt pour le soutien à la cause palestinienne

Les thèmes intéressant les Bruxellois, tels que la sécurité, la mobilité, l'enseignement ou l'emploi furent lors de cette campagne totalement omis ou négligés par le PS


 

mercredi 10 juillet 2024

Un Comité musulman mort - né

Deux grosses fédérations turques le remettent en question


A t il vraiment quitté les Frères ?


Après avoir été mis hors jeu par le ministre de la Justice et du gouvernement belge sortant, l'ex Exécutif des Musulmans de Belgique version Echallaoui - Ustun, a disparu des radars laissant la place à un nouvel organe (Le Comité musulman de Belgique - CMB)

Ce dernier qui est une ASBL, fut reconnu par le ministre de la Justice Open Vld, il y a de cela un an, et chargé d'élaborer un montage "crédible" pour gérer de manière officielle et optimale le temporel du culte islamique.

Après une année de tractations et de contacts intra musulmans menés par l'ex frère musulman Michael Privot qui préside ce comité, il semble que les tentatives destinées à dégager un nouvel organe chef du culte islamique rencontrent de sérieuses difficultés.

De fait, deux grosses fédérations islamiques turques ayant été contactées par Michael Privot, refusent de soutenir le montage en cours élaboré par ce dernier

Il me revient également que de nombreux autres cadres musulmans invités par le même Privot à se joindre à son attelage en construction, ont décliné l'offre d'association ou, pour certains, quitté la table de négociations.


Les Turcs 


Les organisations islamiques turques de Belgique, quasi toutes inféodées à Ankara et très encadrées par l'appendice du ministère turc des Affaires religieuses que constituent les Diyanet, voient toujours d'un mauvais œil l'existence même d'un Organe chef de culte islamique.

Ankara qui a toujours cherché à maintenir les institutions religieuses turques de Belgique dans son giron, n'a jamais été favorable à l'existence d'un organe chef de culte islamique.

Celui - ci, en militant pour une reconnaissance des mosquées de Belgique par le ministre ayant les cultes dans sa compétence, constitue pour la Turquie une sérieuse menace quant à sa mainmise sur les imams des mosquées et les centaines d'enseignants envoyés d'Ankara pour une période donnée et appelés à regagner leur pays une fois leur contrat terminé. 

Or, la reconnaissance des mosquées impulsée par l'Organe chef du culte islamique est de nature à offrir à ces imams et autres enseignants un statuts émancipateur de la mainmise sur eux du régime turque.


Les Marocains

Si en 2012, les autorités marocaines avaient suivi le plan élaboré par l'inspecteur Echallaoui et mis tout en œuvre pour mettre la communauté marocaine et ses mosquées sous coupe réglée, ces mêmes autorités qui avaient investi le même Echallaoui du rôle de patron de l'islam de Belgique, durent récemment changer leur fusil d'épaule.

Le pari belge sur le Maroc va s'avérer très hasardeux, surtout depuis que la bande a Echallaoui qui se targue de connaître tout ce qui se passe dans et alentour des mosquées marocaines du plat pays, n'avait rien vu venir lors des attentats ayant endeuillé notre pays en 2015.

Les mises en scène des pseudo démantèlement par le Maroc de prétendues cellules terroristes, finit également par rendre les limiers belges de l'antiterrorisme, plus que sceptiques.

Allant même plus loin, les services des renseignements belges dont la Sûreté de l'état vont découvrir que l'agenda marocain sur le sol belge était aux antipodes des attentes de la Belgique en matière de lutte contre le terrorisme.

Ainsi, Echallaoui apparut aux yeux des renseignements belges sous son vrai visage, celui d'un espion agissant en Belgique pour le compte du Maroc.

Les affaires Qatar Gate et Marocco Gate vinrent à leur tour convaincre les Belges et les Européens de manière générale que le Maroc qui usa des écoutes Pegasus, n'était pas un partenaire fiable.

Demain, si la Nva accède aux affaires au niveau fédéral, tout ce petit jeu animé par des "cadres" musulmans incultes et sans bagout, donnera lieu à la scission de l'Organe chef du culte islamique entre un entité n2erladophone et une autre francophone.



jeudi 4 juillet 2024

A Saint - Josse, c'est l'armée mexicaine...

 ..

.plus de généraux prétendants bourgmestres que de militants




Alors que les sympathisants du maïeur en poste sont déjà, avant même les départs pour Tanger, Nador, Emirdag ou Eskisehir, en pleine campagne électorale et investissent les places publiques, les rues et les marchés de la commune, il semble que du côté des principaux partis de l'opposition ou ce qu'il en reste, c'est déjà la panne sèche.

Il me revient en effet, que du côté du "général" Lee -Boikete, la liste électorale PS connaît des couacs, dans la mesure où après les nombreux départs et autres démissions (Namli, Jabakh...), le nombre requis pour présenter une liste est loin d'être atteint.

Heureusement qu'il leur reste Farid le Tacos

La chasse aux candidats inconnus au bataillon bat son plein.

Cette situation me rappelle la réponse que feu Jean Demannez avait donné  à François Robert du Soir lorsque le défunt Jazzman avait déclaré, je le cite. "trouver une trentaine de candidats de qualité à Saint Josse, c'est quasi impossible"

Je ne peux que lui donner raison post mortem,  lorsque je vois Azzouzi, dégageant tristesse et  aigreurs, assis à la terrasse d'un café de la Place Saint Josse

Kir lui, a déjà élaboré tout seul sa liste et distribué les roles post électoraux.

 Il reprendra les mêmes comme échevins, en cas de majorité absolue et pourrait placer Marie José Byl comme schepen néerlandophone en lieu et place de le Sp.a Lydia Desloover

Donc du coté de l'actuel et diabolique bourgmestre qui se délecte de l'extrême faiblesse de ses principaux adversaires politiques PS et Ecolo, si rien de fâcheux ne vient polluer sa campagne, il ne fait quasi aucun doute qu'il aura "sa majorité absolue" au crépuscule du 13 octobre 2024.

Pour semer le doute dans les rangs de la LB dont les activistes s'emploient à diffuser massivement un badge sur lequel on peut lire " TOUCHE PAS A EMIR KIR", les sympathisants de Boikete balancent sous forme de commentaires, le slogan "TOUCHE PAS A MON FUTUR BOURGMESTRE"

Quand au démenageur bloqueur de rue Ahmed Mouhssin, un vent favorable m'a permis d'obtenir l'information selon laquelle, le recalé du parlement bruxellois serait sur le point d'annoncer son retrait définitif de la politique locale ten noodoise.

Cela peut se comprendre puisque Mouhssin n'est rien du tout présentement, ayant préféré quitter le conseil communal ten noodois pour empocher le salaire plantureux de député régional, lors de la législature qui vient de s'achever.




mardi 2 juillet 2024

Le candidat malheureux du scrutin du 9 juin...






...Ahmed Mouhssin, sombre dans la délinquance


 
Ahmed Mouhssin, tête de liste Ecolo aux prochaines élections communales, bloque un tronçon de sa propre rue (rue de la Limite) pour vider sa camionnette en  s'emparant sans autorisation d'une barrière métallique Nadar 
 

En regardant bien la forme des paquets, on peut constater que ce ne sont manifestement pas ses cliques et ses claques qu'il a dû dégager du parlement régional bruxellois suite à sa cinglante défaite au scrutin du 9 juin, pour les déposer dans ses caves

l'information a été diffusée ce 2 juillet 2024 sur la page facebook 1210 New Saint Josse. Cette page est proche du bourgmestre Emir KIR

C'est une première à Saint Josse de noter ce genre d'atteinte grave aux biens collectifs

Ce ne sont pas non plus des cartons provenant d'un déménagement, que des amis lui auraient confiés.

A bien réfléchir, ces paquets blancs ne pourraient être que des quartiers de viande provenant sans doute d'un abattage halal sans étourdissement.

En tout cas, si l'information devait s'avérer exacte au sujet du blocage illégal de la rue, celui qui aspire à devenir bourgmestre de Saint Josse après le 13 octobre est franchement mal barré. 

Il pourrait être poursuivi par la justice pour obstruction d'une voie carrossable et pour usage non autorisé de matériel appartenant à la police communale (barrière Nadar)





dimanche 30 juin 2024

Coup de tonnerre à Saint - Josse...

 .

... 

Marie José Byl occupe la seconde place de la Liste du Bourgmestre Kir






L'unanimité des membres de l'assemblée générale de la LB a accordé sa confiance aux candidats repris sur le liste ci-dessus.

La grande surprise réside dans le choix porté sur madame Marie José Byl pour occuper la seconde place de cette liste.

Il va sans dire que cette option est à mettre à l'initiative du bourgmestre Kir lui même qui a manifestement tenu à reconnaitre le travail de terrain abattu par la cheffe de service du département des Classes Moyennes.

Comme il va sans dire que Marie José Byl, de rôle linguistique néerlandophone mais parfaite bilingue, pourrait prétendre à une fonction scabinale dans une future majorité si la LB réussit à obtenir la majorité absolue au lendemain du scrutin du 13 octobre 2024.

En tout cas, cette surprise fera beaucoup parler à Saint Josse,  

Tous les échevins sortants se trouvent donc placés après madame Byl sur cette liste

 

Retrouvailles après brouille 

 

Deuxième surprise de taille également, la présence à la 6 ème position de cette liste de madame Nezahat Namli, échevine en fonction au sein de l'actuel collège des bourgmestre et échevins

Mardi prochain, Bruxellois sûrement fera à ses lecteurs, une présentation complète de madame Byl, novice en politique mais dynamique sur le terrain

Il analysera également par le détail, la composition de la liste du Bourgmestre

lundi 24 juin 2024

Ahmed Laaouej est un communautariste dangereux...

 .

Comme un seul homme, les ténors du PS à Bruxelles nient l'évidence communautariste et cachent leurs têtes dans le sable

 

Une vidéo devenue virale dont voici le lien facebook 

https://www.facebook.com/1215497794/videos/450843467879935/

montre deux élus du PS molenbeekois - Achaoui Abdellah, échevin chez Catherine Moureaux - en compagnie de Jamel Azaoum, également échevin chez la même bourgmestre.

Les deux mandataires adressent leurs chaleureux remerciements aux responsables de la mosquée Al Mouslimine de Molenbeek pour le soutien apporté au PS par ce lieu de culte durant la récente campagne des régionales et fédérales du 9 juin 2024

Ces deux élus sont des principaux lieutenants d'Ahmed Laaouej et constituent le fer de lance du PS à Molenbeek

Pour la petite histoire, Abdellah Achaoui n'a rien d'un socialiste: Ses premiers pas dans la politique, il les avait faites début 2000, chez les ...libéraux du PRL - FDF - VLD, ancêtre du MR 

 


 Aujourd'hui même, l'ancien ministre président de la RBC, Charles Picqué n'a pas hésité à souligner le glissement rapide et irrésistible du PS sur la pente du communautarisme islamique sous la direction d'Ahmed Laaouej.

A la vérité, tous les leaders PS et depuis le début des années 2000 ont, par leur silence, leur complaisance ou leur opportunisme, contribué à nourrir la bête communautariste qui a fini par prendre possession du parti.

A la tête de ces dirigeants, on trouve Charles Picqué, Laurette Onkelinx, mais surtout feu Philippe Moureaux.

On se souvient de la cérémonie des remises de médailles de l'ordre de Léopold 1er par Charles Picqué aux négationnistes Ozkara et Koyuncu au siège du parlement de la RBC au moment où le Cdh procédait à l'exclusion de Sœur Mahinur.



Catherine Moureaux sur les pas de son vénérable père, parmi les fidèles de la mosquée Almouslimine


Les conférences qui se tiennent à Almouslimine sont données par des salafistes notoires comme Mustapha Kastit, ce prédicateur formé à l'université saoudienne de Medine 

C'est cet imam qui fut jadis chargé du département "conversion à l'islam" au Centre islamique saoudien de Bruxelles, qui avait milité auprès des jeunes musulmans pour le bannissement de la musique. 

Comme il avait justifié dans un de ses prêches, le droit du mari de frapper son épouse désobéissante

 

 

mardi 18 juin 2024

La "putain"...de

 .


... de la place Saint - Josse (Bruxelles)


"Farid Kessas est une usine à rumeurs"

Ainsi l'avait surnommé un ami à moi, portant le nom de MOMO.

De son côté, l'ancien blogueur ten noodois, Mehmet Koksal lui avait accolé le surnom de CNN.

Le gars, je veux dire Farid Kessas évolue depuis plus de 40 ans, à Saint Josse sur une surface ne dépassant pas 80 mètres carrés, espace situé sur la place Saint Josse qu'il ne quitte jamais.

Cette doublure de Johnny Hallyday dans les karaokés de Saint-Josse, possède également de grands talents d'imitateur d'hommes politiques locaux.

Lorsqu'il se produit dans des spectacles pour chanter "O Marie", il se contente de tendre la main pour recevoir un café ou un Coca.

Pour se remplir le ventre Farid Kessas fait le tour des tables pour se gaver de Zakouskis et autres amuse gueules salés- sucrés. 

De mémoire de Bruxellois que je suis, Kessas est le plus ancien chômeur de la capitale, voire du pays. 

Durant les 40 ans de sa présence comme adulte sur les 80 mètres carrés de la place Saint-Josse et hormis quelques rares fonctions comme animateur de rue ou surveillant de parc, Kessas qui débite sans arrêt des rumeurs souvent impossibles à vérifier, gonflant la simple information glanée ça et là, n'a pour ainsi dire jamais occupé une fonction permanente.

Le seul emploi qui lui avait pris la plus longue période de prestations - moins d'un an-  fut celui qu'il avait occupé à Jette grâce à un coup de piston de l'échevin CDH ten Noodois Éric Jassin.

Ce fut après cette occupation comme gardien d'un parc jettois qu'il avait réussi à s'installer confortablement dans le statut de chômeur. 

Il n'est d'ailleurs pas le seul à Saint Josse à passer entre les fourches caudines des contrôles d'Actiris. J'en connais d'autres qui comme Farid, s'intéressent à la politique locale, mais sans succès. 


Farid le mandail de tous les élus du PS ten noodois


En contrepartie d'un Tacos ou d'une tasse de café au Vieux Saint - Josse ou au Palais des délices, Kessas n'hésite pas à se transformer en propagandiste électoral zélé ou en colleur d'affiches pour l'un ou l'autre échevin de la place

Son actuel patron Philippe Boikete, nouveau venu à Saint Josse, échevin de son état et futur tête de liste PS à la commune qui fait 1/1 km2, sait que Kessas se contente de peu - un café ou un durum - pour propager son discours au sein de la population ten Noodoise.

Lors des dernières élections, celles du 9 juin, Farid devait souvent refuser les invitations à boire ou à manger, tant tous les candidats sollicitaient son aide.


Kessas fut élu à Saint Josse et devint membre du conseil social du CPAS de cette commune


Il a "tué" deux anciens bourgmestres: Guy Cudell et Jean Demannez

Si le premier avait réussi à le gérer tant bien que mal, le second, plus carré, avait préféré le chasser des rangs du PS ten noodois, tant il créait la zizanie au sein de la Ligue ouvrière 

Pour se venger, Kessas qui fait la paire avec le clodo Thierry Balsat, autre curiosité ten noodoise, rejoint alors les rangs du Cdh.


A Saint Josse, c'est le paradis des illuminés (Le conseiller communal Balsat qui se convertit)




Vêtu d'un kimono, il jura durant la campagne de 2006, de briser les côtes de tous ceux du PS qui oseraient se mettre en travers de son chemin

Élu, il est désigné membre du conseil social du CPAS de Saint - Josse.

Kir, rusé comme un renard, a toujours cherché à s'éloigner de Kessas. 

D'où la seconde revanche que mijote  Farid qui jure tous ses dieux, que sa présence sur la liste du PS ten Noodois en vue du scrutin du 13 octobre 2024, s'inscrit dans une volonté de se venger du Turc qui aspire à rester à la tête de la commune.

Si Roland Dumas, ministre des Affaires étrangères de François Mitterrand avait eu Christine Deviers Joncour comme putain de la République, Boikete devra se contenter de Farid Kessas