mardi 20 février 2018

Deuxième dimanche d'octobre 2018

.
Écolo à Bruxelles



Quelques repères pour mieux appréhender le parti des verts!




Il est loin le temps où Nagy animait les débats au conseil communal de Bruxelles Ville et ceux du parlement régional

1- contrairement aux autres familles politiques traditionnelles (Chrétiens, socialistes et libéraux), Écolo comme le FDF "Défi"du reste, ne dispose pas d'un pilier socio économique et idéologique (syndicats, mutualités, associations de femmes ou de Jeunes...ou encore d'indépendants) susceptible de prolonger son action politique sur le terrain et de lui assurer un réservoir, pour ne pas dire une clientèle électorale

2- Écolo qui avait tenté par le passé et depuis sa naissance en 1982, de rivaliser avec les grands partis pour se situer en tête de peloton, a fini par intégrer son statut de parti d'appoint aux autres formations dominantes (le scrutin à un tour lui permettant de jouer ce rôle.)

C'est que quasi toutes les grosses pointures ayant porté ce parti sur les fonts baptismaux, ont quitté Écolo, décidé de se retirer sur leurs terres ou pour certains de cesser leurs activités politiques. (Morael, Defeyt, Daras, Pestat, Javaux, Uytebroek, etc...)

3- Faisant du slogan flou "Ni gauche, ni droite" une sorte de doctrine, les Verts, au niveau communal surtout, mais pas que!, ne rechignent pas à embarquer avec les autres partis démocratiques, quelles que soient les orientations ou les options idéologiques de leurs partenaires.

Sur son site, Écolo fait usage d'une escroquerie politique sans pareille.



La voix en off qui vante les mérites de l'action de ce parti au sein des majorités bruxelloises où siègent ses élus, attribue aux Verts, commune par commune, quasi toutes les réalisations positives engrangées par l'ensemble des partis des majorités auxquelles ils participent.

Que ce soit au niveau de l'enseignement, du logement, des CPAS ou d'autres secteurs concernés par l'action de ces majorités, c'est Écolo qui est "à la manoeuvre et qui conduit l'essentiel des politiques".

Enfin, le grand flop qui reste une sorte d'énigme pas du tout clair pour tous ceux qui s'intéressent à la vie de ce parti, demeure cette profession de foi appelée "Écologie politique".

Un vrai fourre-tout, ce "concept" n'a jamais réellement dépassé le stade du slogan avant d'être laissé de côté.

Aujourd'hui, Écolo siège dans 7 majorités.  Avec les libéraux à Etterbeek, Molenbeek et à Schaerbeek (aux côtés de l'affreux Nolsiste Guillaume )

Il se trouve allié du Cdh dans d'autres communes, avec DéFI et le PS également.

À Saint Josse, ce parti, allié au kleine Groen, reste très faible structurellement, puisque depuis de nombreux années, pas mal cadres et militants, pour de multiples raisons, l'ont quitté!

Mfeddal Zemmouri, Eric Jassin, Jawad Mantrach, Abdallah Boughaba, Azmani Matar, Kfaiti Radouane qui est passé discrètement au PS et bien d'autres, se sont retirés des rangs Verts.


Affiche en langue turque (Zoe Genot et Emre Sumlu)

Il n'empêche, le duo Mouhssin - Genot reste le "groupe" de l'opposition le plus actif de l'opposition ten Noodoise

Sans renoncer à garder un autre fer au feu, celui de parvenir un jour, à supplanter le très vicieux Jassin aux côtés de Kir.

Tant Genot que Mouhssin font de leur présence au sein du conseil communal ten noodois, - qui leur en  voudra?- un tremplin indispensable pour d'autres fonctions plus rémunératrices (Région et FWB).

Venant du Fédéral, Genot n'a t elle pas violenté comme Durant à Schaerbeek,  les statuts Verts pour pouvoir cumuler entre les fonctions de conseillère communale et de parlementaire régionale?

Mouhssin, lui, ne désespère pas de "récupérer" le siège de parlementaire que des manigances intra Écolo, lui ont subtilisé!

À Molenbeek, cela se présente mal pour Écolo et le Cdh, puisque de persistants bruits de couloirs PS (téléphone arabe notamment) font circuler la rumeur d'une éventuelle coalition MR-PS.

Dans cette commune, le divorce entre Écolo et Groen, réduisent sérieusement les chances écologistes, de se positionner utilement à l'issue du scrutin du 14/10/2018 et partant les chances de Turine de décrocher le poste de maïeurine.

À Schaerbeek, avec le départ de Khattabi, d'Essaidi et d'autres militants d'un Écolo, étouffé par les injonctions d'Isabelle Durant, la section tourne en rond et espère jouer, encore une fois, l'appoint à Clerfayt.



À Anderlecht, il est loin le temps où Drouart et consorts pesaient sur les décisions de la majorité.

La section 1070 est moribonde.

Reste Boitsfort qui figure dans la ligne de mire de DéFI et celle de la dynastie Payfa.

Des contacts accrus sont en cours par l'ancienne bourgmestresse et son bras droit Michel Colson, pour "descendre" l'actuel maïeur Écolo, Olivier Deleuze.

A Ixelles aussi, Ecolo a perdu de son influence depuis le retour en force du MR. Et rien n'augure de son come back le 14 octobre prochain. 

Yaron Pestat trouvant qu'il existe une  vie en dehors de la politique et Hescovici est aux abonnés absents 

Quant à Bruxelles 1000, Écolo ressemble à l'ombre de qu'il fut il y a 15 ans. L'ère Simons - Nagy constitue de l'histoire ancienne.

Nagy ayant fait les frais d'un putsch en bonne et due forme des dirigeants de la section pour avoir exprimé un avis non conforme au discours politiquement 
correct de la section 

Les récentes sorties musclées d'Ecolo contre le PS bruxellois à l'occasion des affaires Samu social et GIAL, augurent mal d'une possible alliance entre ces deux partis au lendemain du prochain scrutin.

Lundi prochain: Le PTB à Bruxelles

Il va de soit que vos avis et commentaires sont toujours les bienvenus 

3 commentaires:

  1. Les ecolo qui valent encore quelque chose à Bruxelles sont :
    -le bourgmestre Deleuze et sa bonne gestion de la commune de Watermael Boitsfort (transparence).
    -le député Maron (qui va quitter Saint-Gilles pour Ixelles)
    -la conseillère communale Morenville (grâce à qui Samusocial est sorti). Faudra nous expliquer comment ca se fait que c'est une conseillère communale saint-gilloise qui a sorti un scandale de la ville de Bruxelles.
    https://www.lecho.be/actualite/archive/Catherine-Morenville-la-fourmi-verte-derriere-le-scandale/9902960

    Déception de ecolo dans la commune de Molenbeek. Ecolo Saint Josse peut toujours rêver s'ils croient pouvoir monter dans une majorité.

    j'attends avec impatience votre article sur le ptb, grand rival de ecolo à Bruxelles !

    RépondreSupprimer
  2. les priorités de ecolo saint josse, le changement de sexe! ils iront loin avec ça http://www.lacapitale.be/196966/article/2018-02-26/20-euros-pour-changer-de-sexe-saint-josse-ecolo-sy-oppose

    RépondreSupprimer
  3. A quoi ca sert de faire une majorité avec des Verts si c'est pour ne pas respecter l'environnement ? Abattage d'arbres à Forest. Chez ecolo les arbres c'est juste sur le logo http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/forest-les-51-arbres-de-la-rue-berkendael-seront-bien-abattus-5a995712cd702f0c1a171d12

    RépondreSupprimer